4eme arrondissement Paris révolutionnaire Vestiges architecturaux Vestiges de guerre

Arcades de l’ancien Hôtel de Ville de Paris

moulures-arcades-hotel-ville

82 rue de l’Hôtel de ville, 4ème (visible depuis le passage piéton accessible par la rue des Barres)

Drôle de spectacle dans la cour de l’immeuble de l’Association des Compagnons du devoir. Le long de la terrasse bordant le pan sud de l’Eglise Saint-Gervais-Saint-Protais, trois arcades en pierre ornées de motifs d’un style Renaissance se présentent côte-à-côte, renforcées à l’arrière par une dalle en ciment et des tirants métalliques. Ces constructions d’une autre époque seraient des vestiges de l’ancien Hôtel de ville, à en croire les photos prises après le soulèvement de 1871 qui causa la perte de l’édifice, et sur lequel ont reconnait, sur la partie haute, des formes très similaires aux trois arcades. Tous les vestiges de l’ancien Hôtel de Ville ont été répertoriés (comme ceux du Parc Monceau) depuis la fin du XIXème siècle, sauf ces 3 arcades qui n’ont jamais été mentionnées. A ce jour, rien n’explique ce qu’elles sont devenues entre 1871 et 1952, date de la construction du bâtiment de l’association (par Albert Laprade, alors architecte des bâtiments de France) et pourquoi ces arcades ont atterri dans la cour de l’Association des Compagnons du devoir. Le mystère reste entier…

+ d’infos : histoire-image.org (Paris enflammé par la Commune)

arcades-hotel-ville-paris

ancien-hotel-ville-facade-1871

Ancien Hôtel-de-Ville de Paris – photo prise en juin ou juillet 1871, après l’incendie de l’Hôtel de ville le 24 mai 1871.Les arcades de la maison des Associations ressemblent à celles visibles en haut, à gauche.

A propos de l'auteur

Gino

Gino

Ma soif de savoir et de curiosité m'a poussé à découvrir Paris d'une autre façon, à travers ces petits vestiges, trop souvent ignorés, qui, pourtant, font partie intégrante du patrimoine de la ville et racontent des histoires passionnantes, parfois tragiques, parfois loufoques.

Aujourd'hui, 227 vestiges découverts !