12eme arrondissement Graffitis muraux

Crue de la Seine en 1740 : repère rue de charenton

crue-1740-paris

28 rue de Charenton, 12ème

Nous avons tous en tête la crue historique de janvier 1910, lorsque la Seine avait débordé de son lit et envahit de nombreux quartiers de Paris pendant plusieurs semaines. Un évènement similaire mais moins médiatisé s’est déroulé 1 siècle et demi plus tôt dans la capitale, du 1er décembre 1740 au 15 janvier 1741. La crue de 1740 est pourtant la 3ème, après celles de 1658 et 1910, où la hauteur d’eau a atteint des records : 8,05 m sur l’échelle hydrométrique du pont d’Austerlitz, le 26 décembre 1740 (source : DRIEE). Par endroit, l’eau est montée bien plus haut que durant la crue de 1910, comme rue de Charonne. Au n°28, une pierre d’époque affiche une inscription on peut plus explicite :

La pointe de la rivière est venue vis-à-vis de cette pierre – le 26 décembre 1740).

Visible à gauche du porche de l’hôpital des Quinze-Vingt, elle a été gravée par Tomas Bouquet, un supposé citadin choqué par l’évènement au point de le figer dans la pierre. Plus bas, vous remarquerez une inscription de la crue de 1910 (voir photo ci-dessous). La différence de hauteur entre les deux marqueurs est abyssale !

 

crues-1910-1740-rue-charonne

Marqueur de la crue de 1910 en bas de celui de la crue de 1740.

Plan de crue réalisé par le cartographe Philippe Buache, membre de l'Académie des Sciences.

Plan de crue réalisé par le cartographe Philippe Buache, membre de l’Académie des Sciences. – copyright netfis.eu

 

A propos de l'auteur

Gino

Gino

Ma soif de savoir et de curiosité m'a poussé à découvrir Paris d'une autre façon, à travers ces petits vestiges, trop souvent ignorés, qui, pourtant, font partie intégrante du patrimoine de la ville et racontent des histoires passionnantes, parfois tragiques, parfois loufoques.

Aujourd'hui, 228 vestiges découverts !