10eme arrondissement Paris pratique

L’ancienne pompe à bras de l’Hôtel Titon

roue-pompe-bras-hotel-titon

58 rue du Faubourg Poissonnière, 10ème (accès porte cochère)

La façade de l’Hôtel Titon en impose avec son style néo-classique, art typique de la seconde moitié du 18ème siècle. Avec un peu de patience et de courtoisie, vous pourrez admirer la cour privée (accessible par digicode) de forme incurvée par la façade des communs. A gauche de l’entrée du bâtiment A, vous pourrez admirer les restes d’une pompe à bras dominant un abreuvoir et faisant face à une cloche d’accueil. Les pompes à eau étaient utilisées jadis lorsque la nappe phréatique était peu profonde (inférieure à 10m) et que l’installation d’un puits était trop onéreuse. La majorité de ces pompes était visible dans les cours d’immeuble, à proximité des habitations pour en faciliter l’usage. Le besoin important en métaux durant les 2 guerres mondiales successives annonça le démantèlement massif d’une grande partie de ces pompes dans la capitale. 83 vestiges existent encore aujourd’hui, disséminés pour la plupart dans des cours privées de Paris, comme celui du 25 rue du Mail.

+ d’infos : paris.fr (histoire de l’eau)

facade-hotel-titon

Façade de l’Hôtel Titon au 58 rue du faubourg Poissonière

entree-hotel-titon cour-hotel-titon

Cloche d'accueil de l'Hôtel Titon

Cloche d’accueil de l’Hôtel Titon

bras-pompe-ea-hotel-titon

Restes de la pompe à bras

A propos de l'auteur

Gino

Gino

Ma soif de savoir et de curiosité m'a poussé à découvrir Paris d'une autre façon, à travers ces petits vestiges, trop souvent ignorés, qui, pourtant, font partie intégrante du patrimoine de la ville et racontent des histoires passionnantes, parfois tragiques, parfois loufoques.

Aujourd'hui, 228 vestiges découverts !