rue-mouffetard

Que reste-t-il de la Rue Mouffetard ?

Un des marchés sur la rue Mouffetard en 1896

Un des marchés sur la rue Mouffetard en 1896

Est-ce que vous connaissez la rue Mouffetard ? Est-ce que vous avez déjà descendu la Montagne Sainte-Geneviève à partir du Panthéon en prenant la rue des Carmes et en arrivant Place de la Contrescarpe ? Si oui, vous avez vu, devant vous, une petite rue étroite, tortueuse, grouillante de monde et pittoresque, c’est la rue Mouffetard !

L’une des plus vieilles rues de Paris s’étend sur 600 m de long et empreinte le tracé d’une ancienne voie romaine qui menait, jadis, en Italie via Lyon. La rue Mouffetard a une légende qui n’est pas tellement à son honneur. On la représentait souvent comme le refuge de la pègre, des clochards de Paris. Son nom viendrait d’ailleurs (pour certains) des termes Mouffette / Moufette appliqués à l’odeur des exhalations putrides de la rivière de la Bièvre et aux odeurs des industries de ses riverains (tanneurs, écorcheurs ou bouchers).

La Rue mouffetard a été rattachée tardivement à Paris, en 1724. Selon un auteur de l’époque, Jean-Baptiste Clément, la rue était peu recommandable:


Jean-baptiste-clementC’est dans ces régions éloignées du mouvement central de la ville que se cachent les hommes ruinés, les misanthropes, les alchimistes, les maniaques, les rentiers bornés […] Si l’on fait un voyage dans ce pays-ci, c’est par curiosité, rien ne vous y appelle, il n y a pas un seul monument à voir. C’est un peuple qui n’a rien à voir avec les parisiens, habitants polis.        

 

D’un quartier mal famé et sale, la Mouffe (terme usuel à Paris) est devenue un lieu fort agréable, discret et entretenant un charme villageois. Au fur et à mesure des siècles, la rue s’est transformée mais garde, encore aujourd’hui, les traces du passé.

Découvrez les petits vestiges existants de la Rue Mouffetard

Notre avis sur la rue Mouffetard

Ce qu'on aime Ce qui nous fait rager
La Mouffe a gardé une atmosphère populaire et un charme villageois, appréciable et unique à Paris ! L'apparition des commerces de bouche non traditionnels (japonais, Turques), banques et enseignes de service qui dénaturent un peu le charme de la rue.




Vous aimerez aussi ces vestiges