4eme arrondissement Cité du cheval Vestiges architecturaux

Traces des remises de l’Hôtel Hénault de Cantobre

vestiges-remises-hotel-henault-cantobre

12 rue de Fourcy, 4ème

L’Hôtel Hénault de Cantobre a été construit en 1706 pour le fermier général Jean Rémy Hénault de Cantobre, père du Président Hénault, historien et membre de l’académie française. L’accès à cet hôtel tout en pierre se faisait via une cour intérieure et comportait un corps principal visible depuis la rue Saint-Antoine, une aile droite sur la cour et une porterie (bâtiment bas situé à côté de la porte d’entrée où loge le portier) du côté de la rue de Fourcy. Cette dernière abritait deux remises à cochères, une porté cochère, et un accès vers l’étage des domestiques. L’Hôtel a été racheté par la Mairie de Paris en 1943 et plusieurs projets d’affection furent à l’étude. Ce n’est qu’en 1990 que le projet de Maison européenne de la photographie voit le jour au sein de l’Hôtel. Pour transformer l’édifice en lieu culturel, plusieurs travaux ont été nécessaires. Certains furent ouvertement contestés par l’association du Paris Historique et la S.P.P.E.F (Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France).  L’aile qui abritait les carrosses de l’Hôtel sur la rue de Fourcy a notamment été détruite sans jamais être réaffectée au nouveau projet, au profit d’un vulgaire muret en béton. Sur la façade latérale de l’Hôtel, rue de Fourcy, vous pourrez voir les derniers vestiges de cette aile.

remises-hotel-herault-cantobre trace-remises-hotel-cantobre

arcades-remises-hotel-herault-cantobre

Ancienne arcade de la porterie de l’Hôtel Hénault de Cantobre

A propos de l'auteur

Gino

Gino

Ma soif de savoir et de curiosité m'a poussé à découvrir Paris d'une autre façon, à travers ces petits vestiges, trop souvent ignorés, qui, pourtant, font partie intégrante du patrimoine de la ville et racontent des histoires passionnantes, parfois tragiques, parfois loufoques.

Aujourd'hui, 227 vestiges découverts !