Vestiges de guerre

Paris s’est construit à travers les guerres idéologiques et territoriales qu’elle a connut durant son existence. La ville a toujours été un objet de convoitises et une position stratégique à conquérir pour envahir les territoires limitrophes. La mémoire collective retient les conflits impliquant la ville de Paris depuis sa création, en 52 avant notre ère jusqu’à l’époque contemporaine. Malheureusement, il n’existe aujourd’hui que des vestiges originels, libre et accessible de tous, faisant référence au 2 derniers siècles. Laissés à l’abandon, faisant face à l’épreuve du temps, au ravalements de façades ou encore au vandalismes en tout genre, les vestiges de ces conflits ne rappellent qu’un pan de l’Histoire de la capitale, aussi marquants soient-ils…

L’Histoire de Paris est riche et la volonté des pouvoirs publics de préserver, du mieux possible, notre patrimoine est encourageant. Le devenir architectural d’un Paris historique suscite, néanmoins, de l’inquiétude devant les principaux enjeux de la mondialisation et la restructuration d’une ville dont la limite intra-muros n’a pas été étendue depuis 1860. N’attendons pas que ces témoins de l’Histoire ne disparaissent pour, enfin, s’y intéresser. Brèves d’Histoire référence, ce « petit patrimoine », stigmates de guerres, à peine perceptibles et ignorés de tous, qui raconte, malgré tout des événements marquants de l’Histoire de Paris.

Aujourd'hui, 227 vestiges découverts !