Cadran solaire de la Rue de l'Abreuvoir
Le cadran solaire et le jeu de l’alphabet
4 rue de l’Abreuvoir, Paris, 75018
0
Aucun vote pour le moment

Le cadran solaire et le jeu de l’alphabet

Accès: 
Libre et gratuit
De quand date le vestige ? : 
1924
L'Histoire du vestige : 

Le cadran solaire de la rue de l’Abreuvoir frappé de la devise « Quand tu sonneras, je chanteray » est quelque peu fallacieux. Le « Y » à la fin de chanterey était couramment utilisé dans les textes en ancien français. Pourtant, le cadran n’a été gravé qu’en 1924 par Henry Lachouque, officier de la légion d’honneur décoré de la croix de guerre 14-18 et écrivain français. Il avait un intérêt particulier pour le Premier Empire et les campagnes napoléonienne en Russie. Il fit d’ailleurs restaurer la maison de Napoléon à Longwood en 1934. Le « N » à l’envers est un clin d’oeil à l’alphabet cyrillique, utilisé par de nombreux pays de l’ex-URSS (dont la Russie).

+ de photos : 
Batiment
Cadran solaire avec les inscriptions "Quand tu sonneras, je chanteray "
Pancarte en mémoire d'Henri Lachouque
Partagez: 

Un commentaire ?

Photos
Plus d'information
  • Les fichiers doivent peser moins de 1 Mo.
  • Extensions autorisées : png gif jpg jpeg.