Crypte archéologique de Notre-Dame : plus de 2 000 ans d’Histoire
7 Parvis Notre-Dame, Paris, 75004
0
Aucun vote pour le moment

Crypte archéologique de Notre-Dame : plus de 2 000 ans d’Histoire

Accès: 
Gratuit (accès durant les Journées Européennes du Patrimoine)
De quand date le vestige ? : 
Epoque romaine - moyen-âge - antiquité - période moderne
L'Histoire du vestige : 

Située sous le Parvis de Cathédrale Notre-Dame, au coeur de Paris, la crypte archéologique Notre-Dame est un musée rassemblant un grand nombre de vestiges archéologiques de la capitale, de l’antiquité au XXème siècle. A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine 2016, j’ai eu la chance, que dis-je, le privilège de remonter le temps à la découverte d’un Paris qui n’était jusqu’alors qu’un village !

Après un passage obligé par la sécurité, j’aperçois dès l’entrée l’immense espace qui se présente devant moi avec en silhouette les pierres des premiers vestiges. Le sens de la visite ne laisse pas de place à l’improvisation et les nombreux panneaux explicatifs nous guide tout au long de notre périple. J’apprends dès le début que l’ensemble des vestiges archéologiques exposés dans la crypte (depuis 1980) ont tous été découverts durant les fouilles réalisées entre 1965 et 1970 dans le cadre de la construction d’un parc de stationnement en sous-sol. 

C’est saisissant de penser que la majorité des vestiges qui sont exposés dans la crypte se trouve sur leur lieu originel. Dans ce contexte, il est plus facile de matérialiser une époque, une culture ou un mode de vie avec en plus la scénarisation des vestiges (éclairage, panneaux explicatifs) au cœur du plus ancien quartier de la capitale qui n’a cessé de se reconstruire. Je vous propose de découvrir 6 vestiges de la crypte archéologique de Notre-Dame qui m’ont particulièrement marqué. Suivez le guide !

1 - UN REMPART AUTOUR DE L’ÎLE

Premier point d’intérêt de la visite, « un rempart autour de l’île », où de très gros blocs de pierre sèches sont empilés avec un certain ordre, sans mortier ni ciment. Il s’agit des fondations du rempart gallo-romain entourant l’île de la Cité, construit au début du IVème siècle avec les restes des gradins des Arènes de Lutèce. Cette enceinte, faisait environ 2,50 m de largeur pour 2 m de hauteur. Avec un peu de concentration, on peut apercevoir les traces de leur origine, avec l’apparition de lettres d’inscriptions ou de marques techniques de mise en oeuvre (encoche de levier ou trou de scellement) .

2 - UN ANCIEN QUAI ROMAIN

Je parlais de scénarisation tout à l'heure. Nous avons vraiment le sentiment de faire un voyage dans le passé devant cet ancien quai du port antique de Lutèce longeant la rive, éloigné de 50 mètres du quai de seine. Effet de lumière et fond sonore marin, la reconstitution est étonnante, nous permettant de nous imaginer comment était, 17 siècles plus tôt, l'installation portuaire. Les dimensions du quai : 1m de largeur, 2 m de hauteur nous donne les proportions de la construction, bien plus petite que le quai de Seine actuel. Son emplacement actuel nous montre que l'Ile de la Cité était effectivement beaucoup moins large avec des berges plus étendues.

3 - CAVE D'UNE MAISON MÉDIEVALE

Vestige à deux niveaux qui est pour le moins le plus imposant de la crypte ! Inévitablement, l'envie de vous balancer sur la rambarde de protection pour jeter un oeil au sous-sol sera très forte. C'est normal, cette maison à l'enseigne de Saint-Victor possède au milieu de l'une de ces caves un énorme pilier qui faisait partie intégrante de la grille de l'ancien Hôtel-Dieu. Tout l'espace était utilisé pour le stockage recevoir une clientèle de commerce quand le lieu était aménagé pour l'occasion. Ce type de maison se situait le long de la rue Neuve Notre Dame qui faisait face à la Cathédrale Notre-Dame.

4 - VESTIBULE DE LA CHAPELLE DES ENFANTS-TROUVÉS

Poursuivons la visite à travers les âges et les vestiges de la crypte. Ici se trouve les fondations du vestibule de la Chapelle des Enfants-Trouvés. Institution religieuse d'hospitalité des enfants abandonnés, créée en 1750 sur le côté nord de la rue Neuve Notre Dame. Devant nous, nous avons donc l'angle sud-est de l'édifice, qui, jadis, faisait face à la Cathédrale Notre-Dame.
 

5 - FONDATIONS DE MAISONS GALLO-ROMAINES

Ici, vous trouverez les quelques fondations de maisons gallo-romaines qui bordaient la future rue Neuve-Notre-Dame, dorénavant englobée dans le parvis de la Cathédrale Notre-Dame et marquée aujourd'hui par d'énormes pavés de couleur claire. Ai IIIème siècle, l'Ile de la Cité abritait de belles maisons et les quelques vestiges de colonne et de murs entreposés dans la crypte témoignent de cette époque faste. Au centre, probablement un puits ayant servi à y jeter ses détritus. L'ancêtre de la poubelle, en quelque sorte...
 

5 - LES THERMES DE LUTÈCE

Faisons un saut de 17 siècle en arrière, là où les thermes étaient légion au coeur de Lutèce. De dimensions plutôt modestes pour l'époque (175 m2), les thermes de l'île de la Cité étaient accessibles par une petite cour et trois salles successives (froide, tiède et chaude). Les deux dernières étaient alimentées en eau chaude par un système de chauffage par le sol (aussi appelé système à hypocauste). Vous pourrez encore découvrir la salle tiède et les pilettes de la salle à hypocauste, indispensable pour le bon fonctionnement du chauffage par le haut.

Parsemées le long de l'itinéraire, au sein de la crypte, des animations 3D provenant de l'émission Des racines et Des ailes, montrent à quoi pouvait ressembler Lutèce au 2ème après J-C avec notamment une reconstitution assez étonnante des Thermes de Cluny, des Arènes de Lutèce, et du Forum. Une autre manière de matérialiser cette époque faste de la cité. Autre attraction de la crypte, un écran tactile qui vous plonge dans les différentes étapes de construction de la Cathédrale de Notre-Dame : 1163-1182 / 1182-1200 / 1200-1270 / 1270-1350.

Partagez: 

Un commentaire ?

Photos
Plus d'information
  • Les fichiers doivent peser moins de 1 Mo.
  • Extensions autorisées : png gif jpg jpeg.