Pub (1 clic = 1 don pour le projet !)
Itinéraire Google Maps
Itinéraire Google Maps (suite)
Localisation
  • Adresse de départ : 7 Boulevard Saint-Germain, Paris, France

  • Métro / RER : Au départ : métro ligne 10 station Jussieu
    A l'arrivée : métro ligne 1 station Saint-Paul

  • Bus : Au départ : bus 63/90
    A l'arrivée : bus 72

Infos pratiques
  • Distance :

    6 km

  • Durée moyenne balade :

    1h45

  • Pente :

    Principalement plat

  • Non adapté aux personnes handicapées

Que faire à proximité ?
  • Arène de Lutèce : 49 Rue Monge, 75005 Paris
  • Eglise Saint-Etienne-du-Mont : Place Sainte-Geneviève, 75005 Paris
  • Collège de France : 11 Place Marcelin Berthelot, 75231 Paris
  • Musée de Cluny : 28 Rue du Sommerard, 75005 Paris
  • Musée du Louvre : Cour Carrée du Louvre, 1er
  • Centre Pompidou : Place Georges-Pompidou, 75004 Paris
  • Musée des Archives Nationales : 60 Rue des Francs Bourgeois, 75003 Paris
La balade

La découverte des vestiges de cette enceinte médiévale se mérite. Il faudra entreprendre une démarche d'investigation, bien observer, faire preuve de patience et ne pas avoir peur de demander accès aux cours privées où se trouvent les principales curiosités de l'enceinte de Philipe Auguste....J'avoue avoir pris du temps avant d'avoir référencé l'ensemble des vestiges que je vous présente dans cette balade.

Le jeu en vaut la chandelle ! Cette fortification militaire est la plus ancienne dont les traces restent aujourd'hui nombreuses dans la capitale. Et pour cause, les pierres utilisées pour la construction des murs ont toutes été taillées avec précision pour obtenir des joints de maçonnerie égaux afin de solidifier l'édifice. Les dimensions impressionnantes des murs ont du également contribuer à la longévité de l'enceinte :  le rempart mesurait de six à huit mètres de hauteur, pour une épaisseur de quatre à six mètres à sa base.

Un peu d'histoire

Carte de Paris par Sebastian Münster (savant humaniste et cartographe allemand) datant de 1572. En bleu, l'enceinte de Philippe Auguste, renforcée rive droite par l'enceinte de Charles V.

L'enceinte de Philippe Auguste, chronologiquement le 3ème système de fortification de l'histoire de Paris, est édifiée en 1190 par le roi Philippe Auguste. Au cours du 12ème siècle, l'Angleterre accroît son influence sur le territoire Ouest de la France actuelle. Alors en passe de mener sa troisième croisade en compagnie du roi anglais et de l'empereur germanique, Le roi de France doute de l'efficacité du système défensif de la capitale et craint une invasion anglaise. Il ordonne alors d'entourer la cité d'une enceinte défensive englobant 260 hectares de terrain et s’étendant sur 7 kilomètres avec des murs de 9 mètres de haut. Le rempart est ponctué de 77 tours semi-cylindriques hautes d'une quinzaine de mètres.

Aujourd'hui, nous connaissons avec précision le tracé de cette enceinte médiévale qui a laissé de nombreuses traces à travers le tissu urbain parisien. Au fil des projets de ré-agencement et de construction de la ville de Paris, de nombreuses fouilles préventives ont été entreprises par l'INRAP (Institut National de recherches archéologiques préventives) au titre de protection des monuments historiques. De septembre à décembre 2015, lors du projet de construction d'un auditorium dans l'Institut de France, l'INRAP avait notamment mis à jour, dans le plus grand secret,  une portion de l'enceinte de Philippe Auguste (courtine, tour et fossé).

Fouilles archéologiques par l'INRAP : portion de l'enceinte de Philippe Auguste

Sachez que les curiosités que je vous propose dans le cadre de cette balade ne sont qu'une partie des nombreux vestiges déjà découverts à date dans la capitale. Ils restent malgré tout représentatifs d'un ensemble encore bien conservé. Mais il resté à l'abri des regards indiscrets, dans des cours privées, derrière des immeubles inaccessibles aux simples riverains ou au sein d'établissements culturels avec droit d'entrée. Bien entendu, amis curieux et passionnés d'Histoire, je vous encourage à partager vos découvertes et à nous aider à compléter cette liste pour le partager au plus grand nombre.

1 - Un micro-immeuble, vestige de l'enceinte

7 Boulevard Saint-Germain, 5ème / accessible

Façade d'immeuble au 7 bis Boulevard Saint-Germain

Ce micro-immeuble de 5 étages pas plus large qu'une porte cochère a été construit au 20ème siècle dans l'espace jadis occupé par les remparts de Philippe Auguste. Vous ne pourrez passer à-côté, il se dénote des immeubles avoisinant par la couleur brique de sa façade.

En savoir plus sur ce micro-immeuble


2 - ...et sous les pierres coule la Bièvre

30 bis rue du Cardinal-Lemoine, 5ème / accessible uniquement via une visite le premier mercredi de chaque mois (à 14h30)

Restes de l'arche de l'enceinte de Philippe Auguste qui permettait le passage de la rivière de la Bièvre

Communément appelé "l'Arche de la Bièvre", cette ouverture découverte en 1989 lors de travaux sous le bureau de poste de Jussieu permettait à la rivière de la Bièvre (aujourd'hui souterraine intra-muros) d'entrer dans la capitale. On ne le voit pas sur la photo mais ses dimensions sont étonnantes : 5,2 mètres sous voûte pour 2,9 mètres de large avec un empierrement sur une longueur de 15 mètres. Cette curiosité est aujourd'hui visible au grand public mais uniquement le premier mercredi de chaque mois.


3 - Le mur discret au fond du jardin 

9 rue d'Arras, 5ème / inaccessible

Section de l'enceinte de Philippe Auguste cachée dans un petit jardin / Copyright paris-bise-art.blogspot.com

Faites preuve de patience devant cet immeuble sans âme accueillant la congrégation religieuse "Les filles de Jésus de Kermaria". Si jamais vous arrivez à franchir la porte d'entrée, dirigez-vous dans l'arrière-cour et placez-vous devant le mur du fond de jardin : il s'agit d'une section de l'enceinte de Philippe Auguste.


4 - Restes du murs de l'enceinte, rue Clovis

5-7 rue Clovis, 5ème / accessible

Ce pan de mur d'enceinte de Philippe Auguste est un des rares remparts encore debout visible directement depuis la chaussée. Rare sont les curieux de passage qui ne s'arrêtent pas pour admirer ce colosse de pierre de 3m de large sur 9m de haut.

En savoir plus sur ce morceau de murs

5 -  Le secret de « l’enclos de Ninon » 

68 rue du Cardinal Lemoine, 5ème / accessible 

Morceau de mur de l enceinte de Philippe Auguste à l arrière-cour d une immeuble au 68 rue du Cardinal Lemoine
Morceau de mur de l enceinte de Philippe Auguste dans l arrière-cour d une immeuble au 68 rue du Cardinal Lemoine
Mur intérieur du restaurant "Lenclos de Ninon", vestige du rempart de Philippe Auguste
Mur intérieur du restaurant "L'enclos de Ninon", vestige du rempart de Philippe Auguste

L'Enclos de Ninon, adresse gourmande réputée dans le quartier (je vous conseille son cheesecake) renferme un secret que seuls les plus curieux pourront percer. Il suffit de regarder le mur de pierre qui longe le restaurant...vous l'aurez deviné, il s'agirait d'un vestige du mur d'enceinte de Philippe Auguste...s'agirait car lors de mon passage-éclair il y a quelques mois, le gérant des lieux me partageait les confidences de certains architectes démentant l'idée que ce mur de pierre serait un vestige de l'enceinte médiévale (alors que les guides touristiques le mentionnent). Le plus étonnant se passe à quelques mètres du restaurant, plus exactement à l'arrière-cour de l'immeuble au 68 rue du Cardinal Lemoine où vous pourrez observer une section du rempart de l'enceinte d'au moins 20 mètres de long sur 10 de hauteur. Dirigez-vous au 2ème étage de l'immeuble et ouvrez la fenêtre de la cage d'escalier, le détour vaut le coup d'oeil !

6 - Un immeuble en flèche

Rue Thouin, 5ème

La rue Thouin où est implanté ce drôle d'immeuble depuis 1688 suit une partie du tracé de l’ancienne enceinte de Philippe Auguste.  Un vide a été laissé à l'arrière de l'immeuble suite à la destruction des remparts fin 17ème siècle.

En savoir plus sur cet immeuble en flèche

7 -  Un couloir d'immeuble pas comme les autres

47 rue Descartes, 5ème

Mur d'enceinte de Philippe Auguste dans un couloir d'immeuble au 47 rue Descartes
Observez cette porte bleue qui se fait discrète entre deux restaurants. D'apparence très banale, seule la coiffe en demi-rosace attire l'oeil. Si vous avez la chance de traverser cette porte (durant un week-end ensoleillé, vous n'attendrez que quelques minutes avant qu'un résident sorte de l'immeuble), vous pourrez longer un long couloir de pierre qui n'est autre que...le mur de l'enceinte médiévale. Si vous faites quelques pas supplémentaires, vous tomberez sur une grille fermée par un digicode. Passer cette grille, vous monterez un escalier pour découvrir une autre surprise de (pierre) de taille :) Je vous laisserai découvrir par vous-même !

 8 - Une tour d'enceinte dans un salon de thé

4 cour du commerce, 6ème

Flânez du côté du Cours du Commerce-Saint-André dans le 6ème arrondissement, vous trouverez un grand nombre d'éléments inscrits au titre de monuments historiques depuis mai 1987 : façades, toitures, entrées du 19e siècle, sol et verrière du passage. Au n°4, le décor du salon de thé est atypique, son pilier en pierre trônant au milieu est surprenant et amène du cachet au lieu. Personne (pas même les employés du salon) ne s'imagine qu'il s'agit d'un vestige d’une des tours de l’enceinte de Philippe Auguste.

En savoir plus sur cette tour d'enceinte

9 - Remparts en sous-sol d'un parking souterrain

27 rue Mazarine, 6ème

Une des 2 tours encore existantes et en bon état de l’enceinte de Philippe Auguste.

Définitivement, l'un des vestiges les surprenants que j'ai pu découvrir depuis le début du projet Brèves d'histoire. Rendez-vous au 1er et 2ème sous-sol du parking au 60 rue Mazarine. Entourant un décor on ne peut plus austère, vous tomberez sur un morceau important d’un rempart de l'enceinte médiévale. Ce tronçon a été découvert en 1996, durant les fouilles archéologiques menées dans la cadre de la construction de l’immeuble et du parking.

En savoir plus sur ce rempart

10 - Mur d'enceinte dans l'amphithéâtre Eurocentres

20 passage dauphine, 6ème

Mur d'enceinte dans un amphithéâtre de l'école de langue Eurocentres

Au 20 passage Dauphine, demandez à l'accueil de l'institut de langues Eurocentres si la salle Philippe Auguste est libre pour la visiter. Si ce n'est pas le cas, faites-vous très discret (comme moi) et dirigez-vous à l'entrée de l'amphithéâtre principal pour admirer un morceau important de la muraille de l'enceinte de Philippe Auguste. Chanceux ou pas, lors de mon passage, la porte de l 'amphithéâtre était ouverte alors qu'un cour était en train d'être dispensé :)

11 - Vestiges du donjon du Louvre médiéval

Cour Carrée, Musée du Louvre, 1er

Ouverture d'une citerne rectangulaire visible dans la Cour Carrée du Louvre
Ouverture d'une citerne rectangulaire visible dans la Cour Carrée du Louvre

A l'ouest de la Cour Carrée du Louvre, le passant curieux pourrait prendre ces deux ouvertures visibles en surface, l'une ronde et l'autre rectangulaire, pour de simples bouches d'égout, mais il n'en ai rien. La cavité de forme ronde était un puits qui alimentait en eau l'ancien donjon du Château-Fort du Louvre médiéval. Quant à celle rectangulaire, elle servait de citerne probablement pour récupérer l'eau de pluie, assurant à la Forteresse une complète autonomie.

En savoir plus sur ces vestiges du Donjon du Louvre médiéval

 

12 - Base d'une tour de l'enceinte Philippe Auguste

9/11 rue du Louvre, 1er

Direction rue du Louvre. Entre le N°9 et le n°11, vous ne pourrez passer à côté de cette empreinte d’une des tours de l’enceinte de Philippe Auguste. Découverte en 1906 lors de l’ouverture de la rue du Louvre, elle a été mise en valeur par La Commission du Vieux Paris en installant une plaque d’information et en posant une grille pour protéger le vestige.

En savoir plus sur cette base de tours


13 - La Tour Jean-Sans-Peur

20 rue Etienne Marcel, 2ème

Tour Jean-Sans-Peur adossée à l'ancienne enceinte de Philippe Auguste
Muraille de l enceinte de Philippe Auguste

La tour Jean-sans-Peur datant du 15ème siècle et signée de son créateur, le duc Jean 1er de Bourgogne, était une tour de fortification faisant partie de  l'Hôtel des Ducs de Bourgogne, aujourd'hui disparu. Cet Hôtel était adossé à l'enceinte Philippe Auguste pour laquelle une coupe franche du mur est visible dans la cour intérieure de la tour. L'accès est payant mais si vous demandez gentiment le droit de passer sans payer pour voir le vestige de l'enceinte de Philippe Auguste, ils ne vous feront pas payé l'entrée (ce qui a été mon cas).

14 - Une drôle d'impasse étroite rue Saint-Denis

112/114 rue Saint-Denis, 2ème

Etroit passage entre 2 immeubles entre le 112 et le 114 rue Saint-Denis

Un étroit passage se dessine entre les numéros 112 et 114 de la rue Saint-Denis, il s'agit de l'Impasse des Peintres qui longeait l'extérieur de l'enceinte médiévale. Ici se dressait un ancien chemin de ronde de l'enceinte. Si vous faites une rotation à 180°, vous observerez une plaque situant l'ancienne Porte Saint-Denis, également appelée Porte des Peintres qui faisait partie de l'enceinte de Philippe Auguste.

15 - Soubassements de l'enceinte de Philippe Auguste dans une galerie d'art

69 rue du temple, 3ème

Première salle en sous-sol.
Première salle en sous-sol.

Au 69 rue du Temple, osez franchir la porte d'entrée de la Galerie d'art Saphir, à 2 numéros du Musée d'Arts et d'Histoire du Judaïsme. Francine Szapiro, la gérante du lieu vous accueillera avec un grand sourire. En sous-sol de sa galerie se cache une bien belle surprise. Après quelques marches descendues d'un escalier à vis, vous tomberez sur une salle voûtée à pierre apparente d'environ 15m2 et 3,5 m sous-plafond, donnant accès à une autre salle. Cette pièce ferait partie d'un ensemble souterrain représentant le soubassement de l'enceinte de Philippe Auguste et réutilisé comme salles d'exposition par la galerie.

En savoir plus sur ces soubassements de l'enceinte

16 - Le trompe-l'œil du Musée d'art et d'histoire du judaïsme

73 rue du Temple, 3ème

Mur-renard de l'aile gauche du Mahj
Mur-renard de l'aile gauche du Mahj

Lors de votre prochain passage au MAHJ (Musée d'Arts et d'Histoire du Judaïsme), gardez l'œil et le bon sur l'aile gauche de la cour intérieure. Vous remarquerez rapidement quelques incohérences :  des volets toujours fermés et très (trop) proches des fenêtres, des mûrs-pignons implantés juste derrière l'épaisseur du mur... Cette façade est en fait un trompe-l'œil qui cache un pan de mur de l'ancienne enceinte de Philippe Auguste.

En savoir plus sur ce trompe l'oeil


17 - Base d’une tour de l’enceinte Philippe Auguste au Crédit Municipal

Rue des Francs-Bourgeois, 3ème

Base de la tour de l’enceinte de Philippe Auguste datant du XIIIème siècle

Accordez-vous un moment de détente sur la terrasse de la Cour Théophraste-Renaudot et observez la base de la tour accolée au bâtiment du Crédit Municipal. Ce vestige médiéval est l’une des tours de l’enceinte de Philippe Auguste découverte en 1880 lors de la démolition d’une maison, acquise par le Crédit Municipal en 1877.

En savoir plus sur cette base de tour de l'enceinte


18 -  Reste de murs d'enceinte proche d'une l'école élémentaire

Rue des Hospitalières Saint-Gervais, 3ème

Mur d enceinte de Philippe Auguste sur les hauteurs de la rue des Hospitalières Saint-Gervais

L'école élémentaire des Hospitalières-Saint-Gervais occupant une partie de la zone de l'ancien Marché des Blancs-Manteaux longe le mur de l'enceinte de Philipe Auguste.  Vous pourrez observer des reste du rempart de chaque côté du bâtiment.


19 -  Tour d'enceinte dans un square rue des Rosiers

10 rue des rosiers, 4ème

L’arrière de la tour de l’enceinte de Philippe Auguste avec les pierres apparentes visibles dès l’entrée dans le jardin des Rosiers.
L’arrière de la tour de l’enceinte de Philippe Auguste avec les pierres apparentes visibles dès l’entrée dans le jardin des Rosiers.

A l’entrée à gauche du jardin des Rosiers – Joseph-Migneret se tient la base de la moitié d’une tour de l’enceinte de Philippe Auguste (12ème siècle). La tour a depuis été rénovée mais il est fort regrettable de voir que certaines parties de ce vestige ont été maladroitement tartiné d’enduits, cachant ainsi la pierre originelle. Un beau gâchis !

En savoir plus sur le reste de cette tour


20 - L'extraordinaire rempart du Marais

Rue des jardins saint paul, 4ème

Section des remparts de l enceinte Philippe Auguste rue des Jardins Saint-Paul

Mur de 80 mètres de long sur 6 à 7mètres de haut et tours circulaires hautes de 11 à 12 mètres. Telles sont les dimensions du rempart de la rue des Jardins-Saint-Paul ! C'est à ma connaissance le vestige de l'enceinte de Philippe Auguste le plus imposant de la capitale... et son accès est totalement gratuit :) Mais comment un telle trace à pu perdurer au fil des siècles sans être menacer de destruction ? Dès le 13ème siècle, le rempart fut incrusté dans le décor du couvent des soeurs de l'Ave-Maria, lui-même changer en caserne d'infanterie en 1790. C'est en 1946, lorsque les immeubles du côté impair de la rue furent démolis que le rempart de l'enceinte médiévale repris ses lettres de noblesses.

Mes sources
  • philippe-auguste.com : site aujourd'hui inaccessible. Afin de faire perdurer le devoir de mémoire et remettre à disposition le contenu du site au plus grand nombre, je me suis permis de publier les différents articles du site sur Brèves d'histoire que vous retrouverez ici.
  • pointdevue.fr : "Le Paris des rois: Philippe Auguste"
  • unjourdeplusaparis.com : "balade sur les traces de l'enceinte de Philippe Auguste"
  • mafenetresurparis.blogspot.com : "enceinte de Philippe Auguste"
  • pariszigzag.fr : "Les vestiges de l’enceinte de Philippe Auguste"
mood_bad
  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier !
  • chat
    Ajouter un avis