Pub (1 clic = 1 don pour le projet, merci ;))
Video
Détails
  • Lieu-dit :

    Musée de plein air, à 5 min de marche depuis la route principale

  • Adresse :

    Musée de plein air Ravelnik, Ravni Laz, 5230 Bovec, Slovénie

  • Date/période du vestige :

    Première guerre mondiale

  • Droit d'accès :

    Gratuit

Accessible
Accessible sans restriction aujourd’hui
  • Lundi

    Accessible sans restriction

  • Mardi

    Accessible sans restriction

  • Mercredi

    Accessible sans restriction

  • Jeudi

    Accessible sans restriction

  • Vendredi

    Accessible sans restriction

  • Samedi

    Accessible sans restriction

  • Dimanche

    Accessible sans restriction

  • 25 février 2020 9 h 35 min

Description
Lors de mon voyage en Slovénie, je suis tombé sur une petite pépite en plein milieu des bois. A deux pas de la commune de Bovec, située sur le Littoral slovène à l'extrémité occidentale du pays, une ancienne ligne de défense austro-hongroise datant de la première guerre mondiale, très bien conservée, avec ses fortifications et ses galeries sur 3 niveaux. J’ai même fait ami-ami avec une famille de chauves-souris 🦇 Ce musée à ciel ouvert, appelé Ravelnik, fait partie de la Promenade de la Paix des Alpes à l'Adriatique qui relie le patrimoine du Front Isonzo à d'autres points d'intérêt naturels et culturels le long de l'ancienne ligne de front. Faite un saut dans l'histoire à 5 minutes de marche de la route principale. Prévoyez sur place une lampe de torche pour parcourir sans embuche des abris souterrains.
Pendant la Première Guerre mondiale, des batailles sanglantes ont eu lieu dans la région de Bovec, entre les austro-hongrois et les italiens. La ligne de défense austro-hongroise traversa le mont Rombon (2208 m), descendant jusqu'au bassin de Bovec, et s'éleva sur la rive gauche du la rivière Soča à travers le mont Humčič (810 m) et le mont Javoršček (1557 m). Après l'avancée et l'occupation italienne de la ville de Bovec en août 1915, l'armée austro-hongroise renforça encore sa première ligne de défense à l'extrémité Est du bassin de Bovec, notamment sur les pentes des monts Ravelnik et Stržišče.
Les deux élévations forment un blocus naturel qui, au moyen de positions fortifiées, de grottes et de tranchées, a été transformé par les soldats austro-hongrois en pilier de leur défense. Les deux élévations cachent et protègent également la bifurcation où commencent les routes vers les vallées de la Koritnica et de la Soča. La tâche de l'armée italienne était plus difficile, car leurs positions devaient être établies dans la plaine ouverte. Ils ont occupé Bovec et la plaine de Bovec vers Čezsoča.
Malgré des affrontements féroces qui firent de nombreuses victimes, les troupes italiennes ne parvinrent pas à confirmer l'avancée prévue dans le bassin de Bovec. Les positions de l'une ou l'autre partie en guerre se sont établies dans cette section du front et n'ont pas changé de façon significative au cours des deux années suivantes, toutes jusqu'à la percée austro-hongro-allemande en octobre 1917. Le jour de la percée, le 24 octobre 1917, le bataillon du génie allemand, en appliquant du gaz, permit à l'infanterie austro-hongroise de casser la première ligne de défense italienne.
mood_bad
  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier !
  • chat
    Ajouter un avis