Bas-relief de « la fontaine de la Charité »

Date : 1806

On pourrait croire, tellement son emplacement semble naturel, que le bas-relief situé au 48 rue de Sévigné a toujours été là, mais il n’en est rien. Datant de 1806, il est appelé « la Charité » par son auteur Augustin Felix FORTIN (1763-1832). Il a voyagé dans Paris pour être installé à cette adresse par le musée Carnavelet, aujourd’hui propriétaire de l’œuvre, après la destruction de la fontaine Popincourt dont il faisait pleinement partie. En effet, de la fontaine rasée lors du percement de la rue du même nom en 1860, il ne reste que le bas-relief. La fontaine fut commandée par Napoléon Bonaparte par décret impérial (le décret de St Cloud 2 mai 1806) afin, avec celle-ci et 14 autres, de faciliter l’approvisionnement en eau des parisiens. Il est à noter que le nom exact de la fontaine reste quelque peu aléatoire, certains la nomme «fontaine de la Charité», d’autres «fontaine du Pélican». Le mystère demeure au final assez grand, concernant cette fontaine car il n’existe pas, semble-t-il, de visuel complet de cette dernière, hormis le bas-relief. Auguste Felix FORTIN quant à lui, a oeuvré à la décoration de plusieurs fontaines, avec François-Jean Bralle pour la fontaine Popincourt et en collaboration avec l’architecte néoclassique Charles PERCIER, notamment pour la fontaine Desaix et même pour l’Arc de Triomphe du Carrousel.

A VOUS DE JOUER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l’auteur : Cédric

Contributeur sur Brèves d’Histoire depuis 2016

Cédric

Passionné par Paris et son histoire, je découvre la ville au fil de mes balades depuis 6 ans et depuis 1 an à travers la vision de l'objectif de mon appareil photo. A 39 ans, je reste fasciné par les lieux magiques que recèle Paris et dont je ne me lasse pas.

image/svg+xml