La boite à sable du 7ème arrondissement

Période : début 20ème (entre 1901 et 1919)

Le coffret en fonte haut de 1,50m situé avenue de Saxe est une des dernières boites à sable de la capitale. Très utilisée au 19ème siècle jusqu’au début du 20ème, elle contenait du sable en grande quantité, utilisé principalement par les cantonniers municipaux pour lutter contre le gel, mais également pour éponger l’urine de cheval sur la voie publique avant balayage. Le sable était déversé par une trappe située à la base du coffret. Il avait une durée d’utilisation assez courte et se mélangeait facilement à la neige, ce qui rendait les trottoirs sales et les égouts engorgés. Dès 1880, le sable fut remplacé par le sel, beaucoup plus efficace, moins coûteux et laissant les voies publiques propres. Sur le coffret de l’avenue de Saxe trône une corniche arborant la devise de la ville de Paris « Fluctuat nec mergitur » (« Il est battu par les flots mais ne sombre pas ») entre une feuille de chêne et une feuille de laurier. Autour, se dessinent des motifs décoratifs de style Art Nouveau qui permettent de dater ce vestige au début du 20ème, entre 1901 et 1919. Une majorité de ces boites à sable servent aujourd’hui de cheminée de ventilation pour des bureaux souterrains utilisés comme vestiaires pour les cantonniers. Ces boites à sable, comme les Fontaines Wallace font le charme des rues de Paris et renferment une partie de son histoire.

A VOUS DE JOUER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l’auteur : Gino

Rédacteur et créateur de Brèves d’Histoire

Ma soif de savoir et de curiosité m'ont poussé à découvrir Paris d'une autre façon, à travers ces petits vestiges, trop souvent ignorés, qui, pourtant, font partie intégrante du patrimoine de la ville et racontent des histoires passionnantes, parfois tragiques, parfois loufoques.

image/svg+xml