La borne kilométrique de la RN10

Dates : entre 1824 et 1860

Il est très fréquent de croiser des bornes kilométriques sur les routes de campagne. Elles servent à identifier la voie concernée et à y indiquer les distances. A Paris, c’est en revanche une denrée rare voire inexistante (voir la borne leugaire, rue de Vaugirard, beaucoup plus ancienne). Deux vestiges de bornes sont visibles aujourd’hui dans la capitale avec des indications de direction désuètes : une sur la route d’Orléans (anciennement RN20) qui débute à Montrouge et une autre sur l’avenue du Président-Kennedy (anciennement RN10) à deux pas de la Maison de la Radio. On peut dater ce vestige entre 1824 (création de la RN10) et 1860 (annexion des villages d’Auteuil et de Passy par Paris). Sur cette borne est indiquée le nom de l’ancienne route empruntée (RN10) et la distance qui la sépare de Notre-Dame (6 km). Sur sa base, on peut apercevoir également un repère de nivellement aujourd’hui parfaitement illisible.

A VOUS DE JOUER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos de l’auteur : Victor

Rédacteur et créateur de Brèves d’Histoire

Victor

Ma soif de savoir et de curiosité m'ont poussé à découvrir Paris d'une autre façon, à travers ces petits vestiges, trop souvent ignorés, qui, pourtant, font partie intégrante du patrimoine de la ville et racontent des histoires passionnantes, parfois tragiques, parfois loufoques.

image/svg+xml