Les carpes de l’Eglise Saint-Germain-l’Auxerrois, rue de l’Arbre Sec

Date : 1505 (bas moyen-âge)

En observant attentivement l’arrière de l’Eglise Saint-Germain-l’Auxerrois, rue de l’Arbre Sec, on peut découvrir une bien étrange frise qui orne le chevet de l’église, composée de poissons coupés en plusieurs tronçons séparés par des feuilles. Il ne s’agit pas de n’importe quel poisson mais plus exactement de carpes. La frise fut réalisée par Jean Solas, sculpteur de son état à la demande de Tronson (d’où les tronçons ?), un drapier qui finança, en 1505, la construction d’une des chapelles. Le choix de la carpe reste quelque peu mystérieux. On peut supposer qu’il s’agit du lien avec le mot Grecque « Karpos » qui signifie richesse en rapport avec celle du drapier ou peut être que ce dernier avait un rapport familial avec la pêche ou la poissonnerie… L’énigme reste entière ! L’Eglise Saint-Germain-l’Auxerrois est considérée comme l’édifice des artistes et a la particularité d’avoir été le modèle pour la construction de la mairie du 1er arrondissement, au point que l’on confonde parfois ces 2 bâtiments…

A VOUS DE JOUER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l’auteur : Cédric

Contributeur sur Brèves d’Histoire depuis 2016

Cédric

Passionné par Paris et son histoire, je découvre la ville au fil de mes balades depuis 6 ans et depuis 1 an à travers la vision de l'objectif de mon appareil photo. A 39 ans, je reste fasciné par les lieux magiques que recèle Paris et dont je ne me lasse pas.

image/svg+xml