Décrottez avant d’entrer !

Période : 18ème siècle

Avec la mise en place du premier trottoir rue de l’Odéon en 1781, leur généralisation à partir de 1835 et l’assainissement des chaussées, les décrottoirs ont vite perdu de leur utilité dans la capitale. Lorsque les rues de Paris étaient, jadis, encore recouvertes de crottins et de détritus en tout genre,  il était coutume de gratter la semelle de ses chaussures sur une lame de métal fixée au sol ou à même le mur avant d’entrer dans une maison, une église ou un hôpital. Il en existe encore beaucoup dans la capitale comme ceux à l’entrée de l’Eglise Saint-Roch.

A VOUS DE JOUER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

296Rue Saint Honoré, Paris
Voir l'itinéraire

A propos de l’auteur : Gino

Rédacteur et créateur de Brèves d’Histoire

Ma soif de savoir et de curiosité m'ont poussé à découvrir Paris d'une autre façon, à travers ces petits vestiges, trop souvent ignorés, qui, pourtant, font partie intégrante du patrimoine de la ville et racontent des histoires passionnantes, parfois tragiques, parfois loufoques.