Impacts de balles sur la statue de Stendhal

Date : 25 aout 1944

25 aout 1944, les combats pour la libération de Paris sont intenses dans toute la capitale mais particulièrement autour du Jardin du Luxembourg pour la prise du Sénat. Les combattants F.F.I. (sous l’ordre du Colonel Fabien) et les soldats de la 2ème D.B. du Général Leclerc livre une dure bataille face à la garnison de 600 soldats S.S. installés dans tout le quartier. Suite à la capitulation du Général Von Choltitz, alors gouverneur de Paris, un officier de la 2eme D.B. et un officier allemand transmettent l’ordre de cessez-le-feu au nid de résistance du Sénat. Malgré de nombreuses protestations de la part d’officiers S.S. qui souhaitent continuer le combat, la menace pour les allemands de ne pas être considérés comme prisonniers de guerre oblige le Colonel Von Berg à diffuser l’ordre d’arrêt immédiat des tirs. Le nombre important de plaques commémoratives visibles autour du Jardin du Luxembourg et des impacts de balles portés par l’arrière du socle de la statue de Stendhal, au niveau du 73 Boulevard Saint-Michel témoignent de l’intensité des combats durant ce jour de la libération.

A VOUS DE JOUER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l’auteur : Gino

Rédacteur et créateur de Brèves d’Histoire

Ma soif de savoir et de curiosité m'ont poussé à découvrir Paris d'une autre façon, à travers ces petits vestiges, trop souvent ignorés, qui, pourtant, font partie intégrante du patrimoine de la ville et racontent des histoires passionnantes, parfois tragiques, parfois loufoques.

image/svg+xml