Détails
  • Lieu-dit :
    Cimetière du Père-Lachaise (division 92)
  • Adresse :
    avenue Carette
  • Date/période du vestige :
    1891
  • Droit d'accès :
    Gratuit
Inaccessible dans 20 minutes
Accessibilité aujourd’hui : 8 h 00 min - 18 h 00 min
  • Lundi

    8 h 00 min - 18 h 00 min

  • Mardi

    8 h 00 min - 18 h 00 min

  • Mercredi

    8 h 00 min - 18 h 00 min

  • Jeudi

    8 h 00 min - 18 h 00 min

  • Vendredi

    8 h 00 min - 18 h 00 min

  • Samedi

    8 h 30 min - 18 h 00 min

  • Dimanche

    9 h 00 min - 18 h 00 min

  • 30 juin 2022 17 h 40 min

Description

Apprenti-horloger, fleuriste et journaliste d’opposition dans 4 journaux différents, dont La Marseillaise, Yves Salmon, dit Victor Noir, trouva la mort à 21 ans lors d’une altercation avec Pierre Bonaparte, prince et cousin de Napoléon III. Paschal Grousset, homme politique et journaliste à La Marseillaise, se sentant diffamé par un article signé de la main de Bonaparte, décida d’envoyer deux de ses collaborateurs (dont Victor Noir) au domicile du Prince pour réclamer une réparation par les armes. La rencontre entre les deux hommes se passa mal, et Victor Noir fut assassiné. Devenu rapidement le symbole de la lutte pour la liberté publique et contre la répression du pouvoir, ses obsèques réunirent plus de 100 000 personnes.

La tombe du journaliste, édifiée en 1891 par le sculpteur républicain Jules Dalou, aujourd’hui au Père Lachaise, est l’un des monuments les plus visités du cimetière parisien. De symbole politique, le gisant en bronze du journaliste est devenu un véritable object de culte (sexuel) après les années 1960 quand un grand nombre d’initiés ont mis en place d’étranges rituels. En effet, d’après la légende, le fait de frotter le sexe de la statue allongée procurerait fertilité et virilité, un contact avec ses pieds permettrait de rencontrer l’amour de sa vie; l’embrasser sur les lèvres, le nez ou le menton ramènerait un être cher… Certains font un signe de croix afin de bénir la statue. Le geste et/ou le choix de la partie du corps à toucher dépend souvent du but du visiteur. Les parties lustrées visibles (surtout au niveau du bas-ventre) témoignent de ces  rituels impétueux et insolites.

  • Les seins de Dalida et les pieds de Montaigne
    16 février 2022 à 22 h 18 min

    Malgré le contre-exemple du gisant de Victor Lenoir au cimetière du Père Lachaise, le regard différent que nous jetons sur les femmes et les hommes se résume assez bien en voyant l’usure des seins du buste de Dalida et les pieds de la sépulture de Montaigne !

Ajouter un avis