4eme arrondissement Enceintes de Paris

Tour de l’enceinte de Philippe Auguste rue des Rosiers

tour-enceinte-philippe-auguste

10 rue des rosiers, 4ème (Jardin des Rosiers – Joseph-Migneret)

A l’entrée à gauche du jardin des Rosiers – Joseph-Migneret se tient la base de la moitié d’une tour de l’enceinte de Philippe Auguste (12ème siècle). Au cours des siècles, la tour eut plusieurs utilisations. L’emplacement de ce vestige a été le lieu de vie de César Phoebus d’Albret, Maréchal de France et propriétaire de l’hôtel particulier d’Albret entre 1655 et 1678. Au milieu du 17ème siècle, l’hôtel fut reconditionné en cabinet puis en oratoire. L’intérieur de la tour prit alors une fonction décorative avec l’ajout de fausses arcades et de pilastres (colonnes encastrées dans la pierre) que l’on peut voir encore aujourd’hui. Au 19ème siècle, une laverie municipale s’installa dans le jardin et la tour permit cette fois-ci de l’alimenter en eau avec l’installation d’un réservoir cylindrique en son sein. En 1916, Aimé Grimault, directeur des fouilles archéologiques de Paris, reprit les travaux de l’historien Henri Sauval pour répertorier la tour en tant que vestige de l’enceinte de Philippe Auguste. Ce n’est qu’en 1980 que le lavoir et ses installations furent retirés du jardin dans le cadre de la mise en place du bâtiment de la direction des affaires culturelles de Paris en 1989. La tour a depuis été rénovée mais il est fort regrettable de voir que certaines parties de ce vestige ont été maladroitement tartiné d’enduits, cachant ainsi la pierre originelle. Un beau gâchis !

+ d’infos sur la polémique concernant la rénovation de la tour : paris-bise-art.blogspot.fr

arriere-tour-philippe-auguste

L’arrière de la tour de l’enceinte de Philippe Auguste avec les pierres apparentes visibles dès l’entrée dans le jardin des Rosiers.

ensemble-tour-philippe-auguste

Parement intérieur de la tour avec ses arcades sculptées datant du 17ème siècle.

A propos de l'auteur

Gino

Gino

Ma soif de savoir et de curiosité m'a poussé à découvrir Paris d'une autre façon, à travers ces petits vestiges, trop souvent ignorés, qui, pourtant, font partie intégrante du patrimoine de la ville et racontent des histoires passionnantes, parfois tragiques, parfois loufoques.

Aujourd'hui, 227 vestiges découverts !