Bas-relief d’une crèche de Belleville

Date : 1901

Au cours d’une balade dans le coeur de Belleville, vous pourrez observer un étrange fronton coloré à l’entrée du Parc du même nom, rue Jouye-Rouve. Ce bas-relief montrant une enfant jouant au cheval à roulettes, tournant le dos à une femme au chevet d’un nouveau-né dans son landau est un des seuls vestiges du passé résidentiel de la Villa Ottoz (voie privée propriété de Jean Dolent, critique d’art et écrivain). Les habitants de la parcelle avaient expressément demandé à conserver le fronton faisant partie d’une crèche municipale datant de 1901 lors d’une enquête publique pour l’extension du Parc en 1992. Ce dernier, appelé à tort ou à raison le « fronton de la Goutte de Lait », car potentiellement rattaché à la clinique de la Goutte de Lait implantée boulevard de Belleville depuis 1894, était en triste état avant la démolition de la crèche et a été rénové depuis. En chemin pour observer la vue du belvédère de Belleville, je vous conseille de vous y attarder quelques secondes.

A VOUS DE JOUER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

25Rue Jouye-Rouve, Paris
Voir l'itinéraire
Accès via le Parc de Belleville : Lun. - Dim. : 8:00 - 19:30

A propos de l’auteur : Victor

Rédacteur et créateur de Brèves d’Histoire

Victor

Ma soif de savoir et de curiosité m'ont poussé à découvrir Paris d'une autre façon, à travers ces petits vestiges, trop souvent ignorés, qui, pourtant, font partie intégrante du patrimoine de la ville et racontent des histoires passionnantes, parfois tragiques, parfois loufoques.

image/svg+xml