Le canon des heures heureuses !

Date : 2003 (réplique du canon de 1786)

Le sieur Rousseau, horloger au 95 de la galerie de Beaujolais inventa, en 1786, un canon installé sur la ligne méridienne de Paris et capable d’indiquer midi les jours de soleil. Au zénith, les rayons solaires se concentraient sur une lentille qui provoquait la mise à feu d’une mèche et une détonation. Il fonctionna quotidiennement jusqu’en 1914, puis, après une longue pause silencieuse, reprit du service en 1990. Il fut dérobé en 1998, probablement par des voisins mécontents de la nuisance sonore quotidienne. Le canon solaire que vous voyez aujourd’hui est une réplique installée en 2003 ayant fait vœu de silence jusqu’en 2011. Il tonne depuis chaque mercredi à midi pile…

Le leitmotiv du canon solaire : « HORAS NON NUMERO NISI SERENAS » (Je ne compte que les heures heureuses).

A VOUS DE JOUER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6Rue de Montpensier, Paris
Voir l'itinéraire
Accès via Jardin du Palais Royal : Lun - Dim : 8:00 - 20:30

A propos de l’auteur : Victor

Rédacteur et créateur de Brèves d’Histoire

Victor

Ma soif de savoir et de curiosité m'ont poussé à découvrir Paris d'une autre façon, à travers ces petits vestiges, trop souvent ignorés, qui, pourtant, font partie intégrante du patrimoine de la ville et racontent des histoires passionnantes, parfois tragiques, parfois loufoques.

image/svg+xml