Les cheminées d’évacuation des fumées de la Petite Ceinture

Date : 1889

Quelques jours seulement après le coup d’État mené par Louis-Napoléon Bonaparte, un décret daté du 10 décembre 1851 décida de l’établissement d’« un chemin de fer de ceinture reliant les gares de l’Ouest et Rouen, du Nord, de Strasbourg, de Lyon et d’Orléans », qui plus tard ferait le tour complet de Paris. Cette ligne, sur la rive droite, fut progressivement mise en service entre 1852 et 1854. Pour l’Exposition universelle de 1889, les passages à niveau furent supprimés et la voie fut, selon les endroits, abaissée ou relevée. A cette occasion, un tunnel long de plus de cinq-cents mètres fut construit au niveau de l’avenue de Saint-Ouen. On peut toujours apercevoir de nos jours trois cheminées d’évacuation des fumées des trains à vapeur sur le terreplein au-dessus du tunnel et situé entre les rues Leibniz et Belliard dans le XVIIIème arrondissement.

A VOUS DE JOUER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos de l’auteur : Pierre-Alain

Contributeur sur Brèves d’Histoire depuis 2017

Pierre-Alain Menant

Découvrez le livre passionnant « La Petite Ceinture de Paris et la ligne d’Auteuil » de Pierre-Alain Menant.

image/svg+xml