« Cul-de-sac », déshonneur de la langue française

Période : 18ème siècle

« Corrigez-vous, servez-vous du mot impasse, qui est le mot propre (…) Une rue, un chemin sans issue, s’exprimaient si bien par non-passe, impasse, que les Anglais ont imité ; et nous sommes réduits au mot bas et impertinent de cul-de-sac, qui revient si souvent, et qui déshonore la langue française » tels furent les mots de François-Marie Arouet, alias Voltaire, en 1760, à propos du mot « cul-de-sac » utilisé, jadis, pour désigner une impasse. Son vœux de bannir l’utilisation du mot « cul-de-sac » fut exaucé mais quelques-uns sont encore visibles ça et là dans la capitale comme le « cul-de-sac du Bœuf » dans le 4ème avec cette plaque à l’entrée de l’impasse qui fait encore de la résistance.

A VOUS DE JOUER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Impasse de l'Hôtel d'Argenson, Paris
Voir l'itinéraire

A propos de l’auteur : Victor

Rédacteur et créateur de Brèves d’Histoire

Victor

Ma soif de savoir et de curiosité m'ont poussé à découvrir Paris d'une autre façon, à travers ces petits vestiges, trop souvent ignorés, qui, pourtant, font partie intégrante du patrimoine de la ville et racontent des histoires passionnantes, parfois tragiques, parfois loufoques.

image/svg+xml