Léon, dernier réverbère à gaz de France

Période : début 20ème siècle

En 1975, tous les composants du réseau d’éclairage public au gaz de la région parisienne passèrent en électrique, sauf deux réverbères équipés de becs au gaz, situés à Malakoff. Grâce à la levée de boucliers de quelques habitants de la ville qui s’opposèrent fermement à leur électrification, ces éléments restèrent en l’état. En 2000, le réverbère à bec à gaz de l’impasse Ponscarme, dont 2 copies avait été réalisées quelques années auparavant, fut finalement électrifié à son tour. Aujourd’hui, celui du sentier du tir fait encore de la résistance et une association « Les Amis de Léon » l’entretient régulièrement. Son bec Auer est encore en service et continuer à brûler nuit et jour afin de préserver le mécanisme vieux de 100 cent ans, qui pourrait être endommagé en cas d’allumage et d’extinction intempestifs.

A VOUS DE JOUER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l’auteur : Gino

Rédacteur et créateur de Brèves d’Histoire

Ma soif de savoir et de curiosité m'ont poussé à découvrir Paris d'une autre façon, à travers ces petits vestiges, trop souvent ignorés, qui, pourtant, font partie intégrante du patrimoine de la ville et racontent des histoires passionnantes, parfois tragiques, parfois loufoques.

image/svg+xml