Pub (1 clic = 1 don pour le projet, merci ;))
Détails
  • Adresse :

    6 rue des Fontaines du Temple, Paris

  • Date/période du vestige :

    1618

  • Droit d'accès :

    Gratuit

Accessible
Accessible sans restriction aujourd’hui
  • Lundi

    Accessible sans restriction

  • Mardi

    Accessible sans restriction

  • Mercredi

    Accessible sans restriction

  • Jeudi

    Accessible sans restriction

  • Vendredi

    Accessible sans restriction

  • Samedi

    Accessible sans restriction

  • Dimanche

    Accessible sans restriction

  • 22 novembre 2019 8 h 54 min

Description

En levant les yeux (on découvre tant de choses en levant les yeux à Paris), au n°6 de la rue des Fontaines du Temple, on peut apercevoir une plaque indiquant, qu’il y a près de 4 siècles, fut édifié ici même le Couvent des Madelonnettes, appellation courante de l’ordre des filles de Marie-Madeleine, dont ne subsiste aujourd’hui qu’un pan de mur.

La construction du couvent débute aux alentours de 1618 pour finir presque 20 plus tard. Il fut érigé à l’initiative d’un richissime vigneron, Robert Montri, associé au curé de Saint-Nicolas-des-champs, un officier des gardes-du-corps du Roi, M De Fresne,  et un capucin, Athanase Molé. Le financement fut possible grâce à un don de la marquise de Maignelay (101600 livres) et une rente (3000 livres) de Louis XIII. Son rôle, recevoir les femmes dites de mœurs légères pour se repentir de leur vie dissolue (Robert Montri sensible à cette cause commença d’abord par abriter les filles chez lui). Hélas rapidement, le coté bienfaisant du couvent fut abandonné pour être remplacé par un aspect moins altruiste. En effet, celui-ci devint maison de correction où l’on enferma les femmes de façon totalement arbitraire jusqu’en 1970 pour après être transformé en prison, qui permit de mettre sous les verrous de nombreux prisonniers politiques durant la Révolution. On y emprisonna bien après, enfants et adultes condamnés. Le bâtiment fut détruit lors du percement de la rue de Turbigo, cent ans plus tard, dans le cadre des grands travaux d’Haussmann. Il exista plusieurs Couvents des Madelonnettes en France et en Europe, dont un à Lille, toujours debout. Tous avaient pour raison d’être, l’accueil des femmes pour se repentir.

mood_bad
  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier !
  • chat
    Ajouter un avis