Entrée de prison de la Petite-Roquette

Période : sous le règne de Charles X (1824 à 1830)

Sous le règne de Charles X, la prison de la Petite Roquette à destination des jeunes détenus fut construite sur une partie de l’ancien couvent des Hospitalières de la Roquette, en 1826. C’est l’architecte Hyppolyte Lebas, à qui on doit notamment la construction de l’Eglise Notre-Dame-de-Lorette, qui fut à l’origine de l’édifice. Suite à la fermeture de la prison de Bicêtre 10 ans plus tard, la « Roquette » accueillit des jeunes âgés de 6 à 20 ans et des enfants incarcérés pour « correction paternelle ». Dès la fin des années 1920, la prison compta également des femmes parmi ses détenus suite à la fermeture de la prison de Saint-Lazare. Il ne reste aujourd’hui comme seul vestige de la prison de la Petite roquette que son portail d’entrée, donnant sur un square au 143 rue de la Roquette. En face, sur l’ancienne place de la Roquette (appelée aussi Abbaye des cinq pierres), 70 têtes tombèrent sous le coup de la guillotine.

A VOUS DE JOUER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l’auteur : Victor

Rédacteur et créateur de Brèves d’Histoire

Victor

Ma soif de savoir et de curiosité m'ont poussé à découvrir Paris d'une autre façon, à travers ces petits vestiges, trop souvent ignorés, qui, pourtant, font partie intégrante du patrimoine de la ville et racontent des histoires passionnantes, parfois tragiques, parfois loufoques.

image/svg+xml