8eme arrondissement Vestiges de guerre

5ème colonne de l’Hôtel Crillon

Place de la Concorde, 8ème

Le 26 août 1944, la 5ème colonne de l’Hôtel Crillon est détruite par un chef de char français lors de la descente triomphale du Général de Gaulle sur la place de la Concorde. Terrible quiproquo : suite à des tirs ennemis provenant de l’hôtel Crillon, un témoin de la scène crie « C’est la 5ème colonne » pour dire qu’il s’agit d’un tireur allemand embusqué (expression militaire usuelle). Le chef du char comprend que le tireur est caché derrière la 5ème colonne de l’Hôtel Crillon et ordonne alors de faire feu sur la cible. Plus tard, la colonne a été reconstruite, mais avec un matériau différent, ce qui explique la différence de teinte.

+ d’infos : visites-guidees.net

A propos de l'auteur

Gino

Gino

Ma soif de savoir et de curiosité m'a poussé à découvrir Paris d'une autre façon, à travers ces petits vestiges, trop souvent ignorés, qui, pourtant, font partie intégrante du patrimoine de la ville et racontent des histoires passionnantes, parfois tragiques, parfois loufoques.

Aujourd'hui, 228 vestiges découverts !