Ancêtre du réfrigérateur

Période : début 20ème

Avant l’arrivée des réfrigérateurs dans les années 1950, la cave et le garde-manger aéré servaient à conserver les aliments au frais. Ce dernier était, le plus souvent, placé sous la fenêtre de la cuisine, côté cour. Les grilles visibles sur 4 étages au 1 rue de Poissy font exception à la règle en donnant directement sur la rue (pour une raison inconnue à ce jour).

2 reviews

  1. L’ancêtre des réfrigérateurs , dans le châteaux du moyen âge était sousterre : Il existe, toujours intact, un exemple à Hordosse , en bord de la rivière Baïse: un tumulus fort intriguant près de la rivière, lequel était, en fait, un savant réfrigérateur : Une entrée-sas en Z avec deux solides portes de chêne donnait accès à un volume interne conique sous un bon mètre de terre comportant une large margelle circulaire où l’on entreposait les victuailles.
    Au centre, un cône inversé, très profond : on y accumulait l’hiver glace et neige qui fondait lentement, l’eau s’évacuant dans la rivière par une canalisation. Ainsi, on pouvait conserver au frais toutes sortes de produits périssables jusqu’ à l’automne suivant .
    J’ai retrouvé également cet ingénieux système près des ruines d’un vieux manoir dans la même région avec la différence qu’il était creusé dans le sol et que l’eau de fonte s’écoulait au travers d’un filon de sable dans la pente de la colline.

    1. Bonsoir, merci beaucoup pour cette contribution très intéressante qui passionnera les lecteurs de Brèves d’Histoire, je ne connaissais pas le principe de conservation des aliments sous terre ! Avez-vous pu vous rendre sur place, découvrir et photographié ces vestiges ? Merci encore, à très bientôt.

A VOUS DE JOUER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1Rue de Poissy, Paris
Voir l'itinéraire

A propos de l’auteur : Victor

Rédacteur et créateur de Brèves d’Histoire

Victor

Ma soif de savoir et de curiosité m'ont poussé à découvrir Paris d'une autre façon, à travers ces petits vestiges, trop souvent ignorés, qui, pourtant, font partie intégrante du patrimoine de la ville et racontent des histoires passionnantes, parfois tragiques, parfois loufoques.