Enseigne aux Trois Cannettes

Période : 18ème siècle (remplaçant un bas-relief du 15ème siècle)

La rue des Canettes connut plusieurs appellations au cours de ses 8 siècles d’existence : rue Saint-Sulpice (13ème siècle), rue Neuve-Saint-Sulpice, rue de Viracoublé (1540), rue du Trou Punais puis rue des Canettes (1636). Son nom actuel vient du bas-relief en pierre, l’enseigne aux Trois Canettes, au n°18, symbolisant trois canettes barbotant dans l’eau sous les yeux de leur mère. La façade actuelle date du début du 18ème siècle et a remplacé un autre bas-relief datant, lui du 15ème siècle, cerclé d’un cartouche rococo, et, en pendentif, une tête de Minerve (protectrice de Rome et patronne des artisans). L’enseigne aux Trois Canettes est probablement le fruit de la légende de la cane de Montfort qui « tous les ans sort d’un étang avec ses canetons, passe au travers de la foule du peuple en canetant, vient à l’église et y laisse de ses petits en offrande » (Mme de Sévigné, 30 octobre 1656). Le bas-relief et la façade sont inscrits aux Monuments historiques de France depuis le 23 mai 1984.

A VOUS DE JOUER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l’auteur : Gino

Rédacteur et créateur de Brèves d’Histoire

Ma soif de savoir et de curiosité m'ont poussé à découvrir Paris d'une autre façon, à travers ces petits vestiges, trop souvent ignorés, qui, pourtant, font partie intégrante du patrimoine de la ville et racontent des histoires passionnantes, parfois tragiques, parfois loufoques.

image/svg+xml