Détails
  • Adresse :
    14 rue Montcalm
  • Date/période du vestige :
    Fin 19ème siècle
  • Droit d'accès :
    Gratuit
Accessible
Accessible sans restriction aujourd’hui
  • Lundi

    Accessible sans restriction

  • Mardi

    Accessible sans restriction

  • Mercredi

    Accessible sans restriction

  • Jeudi

    Accessible sans restriction

  • Vendredi

    Accessible sans restriction

  • Samedi

    Accessible sans restriction

  • Dimanche

    Accessible sans restriction

  • 18 juin 2024 23 h 27 min

Description

Les premières sociétés de sécurité privées sont apparues à Paris dès la fin du 19ème siècle. Leur fonctionnement était similaire à celles d’aujourd’hui : rondes chez le client pour contrôler que tout est en ordre ou point fixe de surveillance. Nous pouvons encore voir sur certaines façades des macarons d’époque indiquant la surveillance du bâtiment par une de ces entreprises privées. Celui du 14 rue Montcalm représente la société « Surveillance Générale BP » qui assurait un service de gardiennage. Plusieurs hypothèses définissent l’acronyme « BP » : Banlieue Parisienne, Branche Publique ou encore Brevetée par la Préfecture.

  • COLLUS
    8 avril 2024 à 18 h 44 min

    Bonjour, je viens de découvrir votre blog et le trouve vraiment très intéressant. Je fais partie d’une association du patrimoine et me permets de vous écrire dans le cadre de recherches sur les portes de ma ville (Romans sur Isère dans la Drôme). Nous avons découvert un bouton de porte décoré d’une tête (photo jointe) : sauriez vous nous renseigner sur ce qu’il représente ? qu’elle en est la symbolique sur une porte ? Je vous remercie par avance. Bien cordialement.

    • Gino
      8 avril 2024 à 22 h 54 min

      Bonjour et merci pour votre commentaire positif, je suis heureux que le projet vous plaise 🙂

      Concernant votre demande, en faisant quelques recherches, je suis venu à ces suppositions avec les éléments en ma possession, j’espère que cela pourra vous aider. Ce bouton de porte donc orné d’une tête sculptée est un bel exemple de l’art décoratif de la Renaissance, probablement du 16e ou 17e siècle. La tête barbue semble représenter une figure mythologique ou allégorique, comme un dieu romain ou une personnification de la Nature. La couronne de rayons évoque le soleil, symbole de puissance et de renaissance.

      À cette époque, les portes étaient considérées comme des passages initiatiques, la tête jouant un rôle protecteur ou de gardienne du seuil. Ce riche décor témoigne du désir des commanditaires d’afficher leur richesse et leur culture humaniste. Bien que discret, ce bouton constitue un bel exemple du savoir-faire artisanal local et mérite d’être valorisé comme un témoin du patrimoine architectural romanais. Des visites guidées pourraient d’ailleurs être organisées autour du thème des « portes qui racontent une histoire ».

      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions, je pourrai approfondir certains aspects de ce riche patrimoine romanais. Si jamais vous souhaitez faire de ce vestige ou du patrimoine romanais une ou plusieurs brèves sur le site, vous êtes le bienvenu !!!

      Au plaisir. Gino.

Ajouter un avis