Tronçon de l’enceinte Philippe Auguste dans un parking souterrain

Date : 14ème siècle

Les vestiges de l’enceinte de Philippe Auguste se font discrets, cachés dans des espaces privatifs au centre de Paris. Certains fragments se découvrent en revanche au détour d’une rue, à l’entrée d’un immeuble ou encore dans un parking souterrain, comme celui du 27 rue Mazarine. Ce vestige est l’un des plus étonnants que j’aie eu la chance de découvrir depuis le début de mes pérégrinations dans la capitale. Au premier et deuxième sous-sol d’un austère parking souterrain s’étend un morceau important d’un rempart. Ce tronçon a été découvert en 1996, durant les fouilles archéologiques menées dans la cadre de la construction de l’immeuble et du parking (en plus de deux tours en très bon états, visibles dans les cours privées des n°34 et 35 de la rue Mazarine). Ses dimensions sont impressionnantes : 90 mètres de long sur 9 mètres de haut. Depuis 1889, l’ensemble des fragments de l’enceinte, connus ou inconnus à ce jour, sont classés monuments historiques. Ce tronçon a donc été laissé intact à la vue de tous les usagers du parking et des curieux de passage. Le dégagement de ce tronçon a également été l’occasion de localiser l’ancien fossé de l’enceinte de Philippe Auguste créé en 1356 ainsi que l’égout attenant d’une hauteur de 2,6 m sous voûte.

2 reviews

  1. Wow impressionant. C’est ce genre de vestige qui fait tout le charme de Paris, merci brèves d’histoire.

    1. Avec plaisir Hugouf 😉 Heureux de partager ça avec mes lecteurs !

A VOUS DE JOUER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l’auteur : Gino

Rédacteur et créateur de Brèves d’Histoire

Ma soif de savoir et de curiosité m'ont poussé à découvrir Paris d'une autre façon, à travers ces petits vestiges, trop souvent ignorés, qui, pourtant, font partie intégrante du patrimoine de la ville et racontent des histoires passionnantes, parfois tragiques, parfois loufoques.

image/svg+xml